TDAA

De temps en temps, quelqu'un trouve les mots qui expriment ce que tant de
gens ressentent ! 
Lis cet incroyable e-mail et dis-nous si tu te retrouves dans ces mots. 

Récemment, le médecin m’a informé que je souffre de TDAA – 
Trouble du Déficit d'Attention chez l'Adulte.

Voici comment la maladie se manifeste :

Un jour, je décide d'arroser mon jardin. Quand j’ouvre le robinet du tuyau 
d’arrosage près de mon garage, je regarde ma voiture et je vois qu’elle a 
besoin d’être lavée.

En me dirigeant vers le garage, je remarque sur la table d’extérieur le courrier 
que j’avais récupéré dans ma boîte aux lettres un peu plus tôt ce matin.

Je décide alors de lire mon courrier avant de laver ma voiture.

Je pose les clés de ma voiture sur la table et je commence à trier mon courrier. 
Je mets les factures de côté et je jette le reste du courrier dans la poubelle qui 
se trouve sous la table et je me rends compte qu’elle est pleine à craquer.

Je décide alors de sortir la poubelle en premier.

Je pense alors à ma boîte aux lettres qui se trouve près de la benne à ordure
 et j’estime que je ferais mieux de régler mes factures auparavant.

Je prends mon chéquier de sur la table et je m’aperçois qu'il ne contient qu'un 
seul chèque. Je décide alors de récupérer mon autre chéquier. Je rentre dans 
la maison et je me rends compte que j’avais laissé sur mon bureau la cannette 
de Pepsi que j’étais en train de boire.

Avant de retirer mon chéquier, je décide de mettre la cannette de côté pour ne 
pas la renverser accidentellement.

Je me rends compte que la cannette de Pepsi est devenue tiède et je décide 
de la remettre au frigo.

Je me dirige vers la cuisine avec mon Pepsi et c’est alors qu’un vase de fleurs 
sur le comptoir attire mon attention; les fleurs ont besoin d’eau.

Je mets le Pepsi sur le comptoir et là je retrouve mes lunettes de lecture que je 
cherchais en vain depuis ce matin. Je décide que je ferais mieux de les remet-
tre sur mon bureau, mais d’abord il faut arroser les fleurs.

Je remets mes lunettes sur le comptoir, je remplis un récipient d'eau quand 
soudain j’aperçois la télécommande. Quelqu'un l'avait laissée sur la table de la 
cuisine.

J’avais peur que quand j’en aurai besoin ce soir pour regarder la télé de ne pas 
me souvenir qu’elle était sur la table de la cuisine, alors je décide de la remettre 
à sa place habituelle, mais d'abord je dois arroser les fleurs.

Je verse de l'eau dans le vase, mais par mégarde je répands de l’eau sur le sol.

Alors, je remets la télécommande sur la table, je prends des serviettes et j’es-
suie l’eau que j’avais déversée.

Ensuite, en redescendant de l’étage j’essaie de me rappeler ce que j’avais l'in-
tention de faire. À la fin de la journée : la voiture n'est toujours pas lavée, les 
factures n’ont toujours pas été payées, il y a une cannette de Pepsi tiède et des
 fleurs desséchées sur le comptoir de la cuisine, il n'y a qu’un chèque dans mon 
chéquier, je ne retrouve ni ma télécommande ni mes lunettes et je ne me sou-
viens pas de ce que j'ai fait avec les clés de ma voiture. Alors, quand j'essaie 
de comprendre pourquoi rien n'a été fait aujourd'hui, je suis vraiment déconcer-
té parce que je sais que j'étais occupé toute la journée et que je me sens vrai-
ment fatigué.

Je suis conscient que c'est un grave problème et que je devrai obtenir de l'aide, 
mais d'abord je dois vérifier mes e-mails...

Faites-moi une faveur. Transmettez ce message à tous ceux que vous connais-
sez, car je ne me souviens pas à qui je l'ai adressé.

Ne riez pas ; si cela ne vous est pas déjà arrivé, tôt ou tard vous en ferez l’ex-
périence !

Twitter

<a href= »https://twitter.com/intent/tweet?screen_name=icipmt &raquo; class= »twitter-mention-button » data-show-count= »false »>Tweet to @icipmt//platform.twitter.com/widgets.js

Nos églises, témoins de notre passé.

Ce sont des témoins de la vie sociale des régions. Ôtons-nous l’idée de la religion et songeons à ce qui s’y passait. Toutes les semaines, les gens s’y rassemblaient pour fumer une bonne pipe et parlaient des nouvelles du canton, de la paroisse, des naissances, des décès et de tous les événements de la vie. C’est ce que signifie dans le fond le mot PATRIMOINE. C’est important de sauvegarder ces édifices et particulièrement touts les édifices semblables car ce sont les gardiens physiques de cette mémoire du peuple grandissant, naissant, mourant, vivant. Les garder ne serait-ce que pour avoir un lieu de rencontre sociale, des réunions locales. Au lieu de construire des bâtisses qui ne survivent pas plus que 25 à 50 ans, sans âme, sans présence, dans des lieux inaccessibles. Transformons-les en lieux de plaisir, de communication. Les infrastructures sont là, solides, et belles en plus. Utilisons-les.